Intervenant·e·s

Aeph
-

Créatrice frénétique d’univers de fiction, Aeph passe constamment des uns aux autres sans peut-être s’y attarder suffisamment. Le JDR, écrire, créer des univers et des personnages sont sa soupape de sécurité dans une existence manquant bien trop de fantaisie à son goût. Dernièrement, elle s’est prise d’intérêt pour les zines.

Affaire de Famille – Dimension Super-héros 2, Éditions Rivière Blanche, 2013
Green Lady, YBY Éditions, 2019
Épisode 42 – Félins (anthologie), YBY Éditions, 2020

Anouchka Labonne

Nourrie de lecture et de fictions sur tous types de supports, j’ai commencé très tôt à écrire mes propres histoires. Découvrant au début des années 2000 le monde particulier des fanfictions homoromantiques, je me suis prise d’une passion toute adolescente pour cette expression des sentiments et de la sensualité, ce qui m’a conduite à m’intéresser de très près aux questions de genre, d’identité et de droits civiques. C’est au Japon, au cours d’un voyage autour du monde, que j’ai trouvé le courage d’envoyer mon premier manuscrit à une maison d’édition pour qu’il soit publié et que j’ai reçu une réponse favorable. Cette expérience positive m’a encouragée à reprendre la plume de façon plus professionnelle. Ainsi, au cœur de la Nouvelle-Zélande, j’ai entamé l’écriture du Garçon du port, redonnant vie et corps à une nouvelle écrite dix ans plus tôt alors que j’étais étudiante. Cette nouvelle s’est transformée en petit roman que j’ai à son tour proposé à la publication. Mes deux premiers textes, Léonie et Le garçon du port, sont donc parus aux éditions Voy’el et, depuis, je m’éloigne un peu du monde de la fiction historique homoromantique, pour poursuivre mon exploration des questions du genre et de l’identité sexuelle. En ce sens, j’ai entamé la rédaction d’une trilogie de fantasy steampunk « La dernière province », dont le premier tome a été envoyé à plusieurs maisons d’édition et dont le second est en cours d’écriture.
Si les questions de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre étaient centrales dans l’intrigue de mes précédents écrits, elles servent ici de base
à la création d’un univers où les enjeux se situent dans les rapports de force entre des individus au cœur d’un système colonial oppresseur.
Ce thème fondamental dans cette trilogie me permet de garder un lien fort avec la fiction historique : je m’inspire de l’histoire de l’Europe coloniale — tout en décalant l’intrigue dans un univers fictif — pour en dénoncer les travers et proposer une autre lecture du monde que nous avons bâti sur cette base.

Léonie, éditions Voy’el, 2018
Le garçon du port, éditions Voy’el 2019
I will not say the Day is done (en français ou en anglais), fanfiction LOTR 2020

Bruno
Pham

Métisse franco-vietnamien qui, après des études en chimie quantique, se réoriente en management des entreprises japonaises. Grâce à une forte activité associative (création de magazines amateurs, animation d’une émission de radio locale…) et suite à un stage au sein de la rédaction du magazine de mangas féminins « Feel Young », il intègre les éditions Akata. Il essaie d’y développer un catalogue varié, inclusif et qui tente de questionner les normes trop étroites et enfermantes de la société française.

Traductions
Ugly Princess
Le Mari de mon frère
Our Colorful Days

Célia (Fantastiqueer)

Célia Deiana est autrice, blogueuse et militant queer, chronologiquement depuis 35, 15 et 10 ans, en gros. Elle s’occupe en tant que bénévole de la médiathèque LGBTQI+ et féministe de La Station, centre LGBTI de Strasbourg. Et elle est donc depuis plusieurs mois la coordinatrice de FantastiQueer.

Nocturne, La Calepin jaune #2. 2004.
Les Pieds nus, Black Mamba #14. 2009.
Verre brisée, Anthologie « Créateurs, Inventions et Savants Fous », éditions Hydromel. 2009. Finaliste du Prix Rosny Aîné 2010.
Se servir de ses dons, Mots et Légendes #5. 2010.
Le Bal des Méduses, Anthologie « Destination Univers », éditions Griffe d’Encre. 2012.
Zooey n’était jamais sortie, Piments & Muscades #16, Association L’Armoire aux Epices. 2012.
Les Reines de l’évasion, Anthologie « Monstres ! », éditions Céléphaïs. 2012.
Un Point dans un motif, Anthologie « Le Tatouage », éditions MxM Bookmark. 2018.
Je suis morte, Anthologie « Nutty Bite », éditions Nutty Sheep. 2018.

En auto édition
Gretel, auto-édition. 2018.
Les Bracelets d’émeraude, auto-édition. 2019.

Delphine
Hédoin

Revenue vivante du pays des kangourous, Delphine H. Edwin s’est spécialisée dans la rédaction de textes de l’imaginaire. En attendant de partir en Antarctique à bord de l’Aurora Australis, elle est on ne peut plus dilettante. C’est bien simple : tout ce qui s’apprend passe entre ses doigts. Cette étudiante en biologie de l’environnement est persuadée que le fabuleux est partout, et que l’art, c’est de le traduire.

Elle puise ses inspirations dans la mémoire de ses aînés, à table autour d’un café, quand les histoires des navigateurs ou les anecdotes lues dans des livres anciens ressortent. Plus d’une fois, il lui est arrivé d’allumer discrètement le microphone de son téléphone pour enregistrer une conversation au vocabulaire un peu trop précis. Elle essaye d’écrire des récits qui n’existent pas, mais tente à sa façon de les rendre réalistes et de montrer comme l’être humain, sur toutes les planètes et dans toutes les époques, est à la fois formidable et fragile.

Grâce aux meilleurs relecteurs et conseillers de l’univers, elle est venue à bout de plusieurs romans et nouvelles, publiés ou non. Ainsi, elle a publié quelques histoires possédant une fibre écologiste dont la toute première a été publiée dans l’anthologie Animaux Fabuleux, de la maison d’édition Sombres Rets. Plus récemment, elle a intégré l’équipe des auteurs de YBY Éditions avec une nouvelle proposée pour l’anthologie Légendes Oubliées et qui, bientôt, deviendra le roman Babel, qui se base sur le mythe éponyme en le reprenant dans une ambiance steampunk.

Elle a publié des nouvelles dans plusieurs anthologies de la maison Nutty Sheep, et dans le recueil de nouvelles Dans les Villes du Futur, des éditons Arkuiris.

La Dernière Neige – Animaux Fabuleux (anthologie), Éditions Sombres Rets, 2016
Nous, Maud – Nutty Sheep (anthologie), Éditions Nutty Sheep, 2017
Le Nid sur la Lande – Nutty Dragons (anthologie), Éditions Nutty Sheep, 2017
Le Dieu Soleil – Nutty Dark (anthologie), Éditions Nutty Sheep, 2017
Sois Homme, mais pas trop, Éditions Nutty Sheep, 2018
Petite Sœur – Villes du Futur (anthologie), Éditions Arkuiris, 2018

Elline
(Faux-semblants)

Elline écrit depuis une dizaine d’années. Elle a d’abord appris à construire les univers de ses histoires via les fanfictions, puis à donner vie à ses propres personnages sur des forums de rôle play. Elle n’articule ces deux pôles en se lançant dans des projets 100% originaux que depuis quelques années. Elle se familiarise AT après AT avec le format de la nouvelle et n’a encore jamais entamé l’écriture d’un roman.

Ce n’est pourtant pas faute d’idées ! Elline a le cerveau bouillonnant de scénarios sans héros, de protagonistes sans histoire et d’univers incomplets. Elle a souvent du mal à choisir parmi ces bouts d’intrigue et encore plus de difficulté à les raccorder les uns aux autres. Il faut croire qu’elle y arrive, parfois, puisqu’elle a déjà été éditée deux fois chez YBY éditions.
Pour l’instant, Elline n’est pas très prolifique en tant qu’autrice. Elle consacre la majorité de son énergie et de son temps à ses études. Sa priorité est de terminer son master pour tenter, ensuite, de décrocher un poste de doctorante. La littérature et la rédaction scientifiques l’attirent tout autant que leurs consœurs.
Ce qu’elle a de temps libre, Elline l’occupe en écrivant, bien sûr, mais aussi en lisant des œuvres sous différents formats : livres, mangas, webcomics, etc. Sa liste d’animes en cours, telle sa tasse de thé, ne se désemplit que rarement.
Elline est toujours partante pour discuter, qu’il s’agisse d’écriture, de lecture, de chats, de mangas, de féminisme ou de quoi que ce soit d’autre. Sa messagerie privée sur Twitter est ouverte à tous·tes !

Timide – Félin (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2018
Vile – Faux-Semblant (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2020

Estelle Faye

Estelle Faye a été comédienne, a dirigé une troupe de théâtre, étudié la littérature à la Sorbonne, et est diplômée d’une école de cinéma (la FEMIS) en scénario. Aujourd’hui, elle se consacre avant tout à l’écriture. Elle est autrice de romans et nouvelles, en adulte et jeunesse, dans divers genres de l’Imaginaire : depuis la fantasy sombre à tendance révolutionnaire (les Seigneurs de Bohen et les Révoltés de Bohen aux éditions Critic, et le premier en poche chez Folio SF en passant par la série fantastique historique la Voie des Oracles chez Scrineo et Folio SF) ou encore le post-apocalyptique mâtiné de cabaret et de roman noir Un Eclat de Givre, aux Moutons Electriques et chez Folio SF)…
Pour les plus jeunes, elle a écrit L’île au Manoir (gothique maritime à partir de 9 ans, aux éditions Scrineo), et elle poursuit actuellement la série de fantasy Alduin et Léna chez Nathan.
Parmi ses prix littéraires, on compte trois Prix Imaginales (deux en jeunesse et un en nouvelle), deux prix Elbakin (un en roman français et un en jeunesse), un prix ActuSF de l’Uchronie, un prix Rosny Aîné en nouvelle.
En 2019, son premier Space Opera, les Nuages de Magellan, a obtenu le prix Bob Morane et le prix Rosny Aîné.
Par ailleurs, elle a dirigé ou co-dirigé deux anthologies, et elle réalise des courts-métrages.

Jeunesse
L’île au Manoir, éditions Scrineo, 2018
Guerriers de Glace ( série Alduin et Léna, tome 1),  éditions Nathan, 2020

Adolescent
Trilogie La Voie des Oracles
Tome 1 : Thya, éditions Scrineo, 2014, en poche chez Folio SF
Tome 2 : Enoch, éditions Scrineo, 2015,  en poche chez Folio SF
Tome 3 : Aylus, éditions Scrineo, 2016, en poche chez Folio SF

Adulte
Porcelaine, éd. Moutons Électriques, janvier 2013, en poche chez Hélios
Un éclat de Givre, éd. Moutons Electriques, 2014, en poche Folio SF
Les Seigneurs de Bohen, éditions Critic, 2017, en poche chez Folio SF
Les Nuages de Magellan, éditions Scrineo, 2018, en poche chez Folio SF        Les Révoltés de Bohen, éditions Critic, 2019

Eva D. Serves

Eva écrit depuis longtemps. Elle se plaît à dire qu’elle n’a pas de genre de prédilection, préférant jouer de la zone floue où ils se rencontrent.
Sur son blog perso, elle parle de son rapport à l’écriture et aux mots, de ses lectures, partage quelques textes, s’étonne d’avoir des retours, a envie d’aller plus loin.

Textes publiés
Capucine – Rupture (recueil de nouvelles), Éditions Wat production, 2018
Vénus d’M – Légendes Oubliées (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2019

À paraître
Hyalinbourg, nouvelle dans le magazine Galaxie n°69 « Genre et sexualité », janvier 2021
Soi m’aime, nouvelle dans le supplément numérique Galaxie spécial Frankenstein/Shelley, date indéterminée

Fanny (YBY)

Fanny s’est perdue dans le monde des livres lorsqu’elle était enfant et n’en est jamais partie. Sa passion pour les mots l’a amenée très tôt vers l’écriture puis la correction. Ainsi, elle a bêta-readé nombre de fanfictions, avant de se tourner tout naturellement vers des études d’édition. Depuis lors, elle a notamment été éditrice en littérature et assistante éditoriale en sciences humaines.
Si elle travaille dans l’édition le jour, elle le fait également la nuit et le week-end : elle s’implique bénévolement depuis 2014 dans l’équipe d’YBY Éditions, dont elle est désormais vice-présidente et directrice éditoriale et artistique – entre autres choses. Là, elle peut travailler sur des projets qui la passionnent : des ouvrages inclusifs et illustrés, des histoires riches qui sortent des sentiers battus et sont porteuses de messages et d’idéaux qui lui tiennent à cœur.

Gustave Auguste

Gustave Auguste travaille en maison d’édition en tant que directeur artistique.
Depuis 2015 et sa première publication « Occuria Trigger », il gère une collection de romans et de bande dessinées auto-éditées et collabore régulièrement avec YBY Éditions. Sa production mêle l’épique au romantique, et depuis peu, une nouvelle tendance au bara.

Occuria Trigger, tomes 1 à 4, magazine (fanzine), 2015-2018
Errabundus, Occuria Trigger, 2018
Les Nuits d’ambre, à paraître, septembre 2020
Anthemisa Fall, à paraître, novembre 2020

Illustrations
La vie parisienne, YBY Éditions, 2016
Jour de Pluie, YBY Éditions, 2017
Plaisirs d’hiver, YBY Éditions, 2019
Félin, YBY Éditions, 2018
Légendes oubliées, YBY Éditions, 2019
Sutures, YBY Éditions, 2019
Tsundico, Éditions Autrement, 2019
Incultes !, Éditions Librio, 2020

Kalo B.

Après des débuts dans la fanfictions, où son goût pour les fandoms déserts et les ships inconnus lui garantissent une audience inexistante, Kalo se met à chercher un moyen de forcer des gens à imprimer ce qu’iel écrit sur du papier. Pour l’instant son plan consiste à répondre à des appels à textes en pondant des nouvelles un peu noires mais pas trop : polar loufoque, fantasy urbaine ou thriller SF. Au dernières nouvelles, iel continue à écrire des textes de plus en plus courts dans des genres allant de l’horreur au conte pour enfant, en espérant qu’un jour ses idées de roman s’écriront toutes seules.

Panthère et Paillettes, dans Félin, chez YBY Éditions (2018) ;
Le temps de Niork, dans Légendes Oubliées, chez YBY Éditions (2019) ;
Les adelphes, dans Créatures de l’espace, aux Éditions Livresque, pour l’Imagin’arium (2020) ;
Le petit agneau et la fleur magique, dans Forêts Enchantées, chez Nutty Sheep (à paraître).

Kelsi Phụng

Kelsi Phung est un·e réalisateur·ice de films d’animation et illustrateur·ice non-binaire d’origine vietnamienne. Son travail graphique s’imbrique avec son engagement militant autour des communautés LGBTI+ et racisées qu’iel cherche à mettre en avant à travers ses productions cinématographiques et son collectif “Décolonisons l’animation”.
Iel travaille aujourd’hui sur le développement d’une série animée dépeignant les portraits croisés de personnages transgenres et non-binaires racisés.

Wonderland – Caravan Palace, Music Video, 2016
Les lèvres gercéesGobelins, Short film, 2018

Lati B.

Créature tiers humaine deux tiers ours, la passion de l’écriture naît dans Lati ses jeunes années, construites autour de bandes-dessinées, de contes et de romans qui parlent de mondes étranges où le bien finit par triompher et où les exclus trouvent un jour leur place.
Enfant en quête d’évasion pour survivre à un quotidien oscillant entre banale et difficile, iel commence à griffonner des histoires en secret dans sa chambre, avant de découvrir le monde à la fois terrible et merveilleux de la fanfiction pendant l’adolescence. C’est ici aussi, que Lati se retrouve confronté.e à ses premières problématiques sur le genre et la sexualité. Son parcours, aussi bien littéraire que personnel, s’imprègne  de ces découvertes, entrecoupées par sa propre expérience sur le racisme et le traitement des minorités « visibles ».
En parallèle, Lati écrit à la sueur de son front des histoires originales, que iel espère faire connaître au public un jour, toujours efflanqué.e d’un carnet ou de quoi que ce soit susceptible de recueillir ses notes. Après une licence et un master de Lettres aussi enrichissants que contraignants, enfin lâché.e dans le monde iel se consacre pleinement à l’écriture créative tout en cherchant sa voie. Au cours de ses études, par le biais notamment de la fantasy et de la sf, iel continue d’interroger la question des genres littéraires que des genres sociaux, problématiques qui traversent toujours ses mémoires académiques, ses œuvres et son esprit multicolore.
A l’abri de sa caverne, iel se préserve des ravages de la sociabilité et des chaines d’information, tout en s’amusant à expérimenter écriture, dessin, danse, lecture, cinéma et jeux-vidéos.

Sept Jours avec les Ocelots – Félins (anthologie), YBY Editions, 2020
Les Bijoux d’Ima – Faux-Semblants (anthologie), YBY Editions, 2020

Moemai

Illustratrice / bédéaste depuis un peu plus de dix ans, j’ai travaillé pour plusieurs éditeurs jeunesse ( Phosphore, Playbac, Sortilège Editions) été assistante mangaka (trames et décors) pour Delcourt-Tonkam et Ankama, et j’ai publié mon premier manga Lost Soul en 2010.  J’ai réalisé des affiches salon manga / bd (notamment Japan Sun et Creil) et culture geek (Prologin)
Depuis je travaille davantage en auto-édition. Je dessine principalement des BDs et illustrations LGBTQ+, parfois des fanarts de mes coups de coeur. J’ai été formée principalement par le fanzinat et les conventions, plus deux ans d’école d’illu/BD.
J’ai aussi un peu touché aux métiers du web, que ce soit graphisme et illustrations pour des sites divers, du jeu flash online, ou du packaging. Multi casquettes quoi !

Livres publiés
Lost Soul T1, Éditions Taïfu comics, 2010
Lost Soul T2, Éditions Taïfu comics, 2011
Lili Chantilly, Éditions Play Bac
Une Démone chez les Anges, Éditions Voy’el
les Incollables vacances, Éditions Play Bac presse

Webcomic
Freckles, 2009
Constellations, à paraître

Auto Publié
My Light in Darkness
Rencontres
Je suis un Chat
Never for Him
Only for Her
In your Skin

Et autres artbooks & sketchbooks

Morxin

Hey !
Moi c’est Morxin, je suis Normande et je stream de temps en temps, ce qui me permet de penser à autre chose.
Sur ma chaîne, pas de Fortnite ou de FPS, j’en suis malade… Littéralement ! Alors, à moins que vous vouliez me voir faire un malaise ou un vomito en live, on va éviter !
Même si j’essaie d’être un maximum ouverte à tous les genres de jeu, je suis plutôt simulation et stratégie, sans oublier point & click (Broken Sword, meilleur jeu du monde toussa).
Surtout n’hésitez pas à passer faire un coucou dans le tchat, je me sentirai moins seule.
Et puis, vous pouvez suivre la chaîne pour être au courant des prochains streams, faudrait pas louper ça, non ?!

Naël Legrand

« Bonjour ! avez-vous une minute pour parler de Terry Pratchett ? » Si vous entendez cette phrase, un Naël sauvage est sûrement en train d’essayer d’établir une communication avec vous. Pas d’inquiétude, derrière ces bouclettes se trouve un être sensible, doué d’une relative intelligence et probablement bien disposé à votre égard. Ne relancez la conversation qu’à vos risques et périls.
Naël a toujours voulu écrire, avant même d’en être capable, comme peuvent l’attester les magnifiques gribouillis dans ses carnets d’enfance. C’est pourtant la carrière de paléontologue qui l’a attiré·e dans un premier temps, avant d’être remplacée par celle de vétérinaire. L’écriture est venue un peu plus tard, aux alentours de ses dix ans, se nourrissant parfaitement de sa passion dévorante pour la lecture et de sa découverte du jeu de rôle. Le début d’un très mauvais roman de fantasy traîne encore sur une obscure clef USB pour témoigner de cette période. L’idée de devenir auteurice ne l’a plus lâché·e, au grand dam de son entourage qui l’intimait de trouver « un vrai métier à côté ».
Au lycée, Naël a découvert que « scénariste » était une profession et que des écoles existaient pour cela.  Cette voie lui est apparue comme la réponse parfaite  à l’inquiétude de ses proches : à défaut d’être exclusivement écrivain, iel allait devenir scénariste ! (À cette époque, Naël ignorait tout du statut de l’auteur en France et l’ idée lui paraissait excellente.)
Son bac littéraire en poche, Naël est passé·e par l’université Paris Nanterre pour suivre des études (principalement) de cinéma, une période de sa vie d’où iel tire certaines de ses idées politiques et sa passion infatigable pour les moutons. Iel a ensuite achevé ses études par une formation de scénariste au CEEA, deux années éprouvantes mais formatrices. Diplôme en poche, Naël espère désormais pouvoir gagner sa vie à faire ce qu’iel sait faire le mieux : raconter des histoires.
Naël puise son inspiration dans les littératures de l’imaginaire, et en particulier dans la fantasy humoristique de l’auteur britannique Terry Pratchett.
Cette influence se retrouve dans ses écrits, qui se veulent souvent drôles et ne parviennent en réalité qu’à accumuler des notes de bas de page d’un intérêt douteux.
Dans ses loisirs, Naël procrastine, pratique l’escrime et mange du chocolat. Avec beaucoup de patience, il est possible de l’observer en train de lire, de regarder des films et séries ou même, parfois, de travailler.

Debout les morts ! – La Cour des Miracles, Édition Le Grimoire, coll. Mille Saisons, 2015
Chronophage – Poussière de Temps, Éditions HPF, 2018
Le Chant du cygne – Chevaliers errants, Éditions Mots et Légendes, 2019
Sur le Chemin du trône – Légendes oubliées, YBY Éditions, 2019
Alchimie et petits biscuits – Gastronomie du futur, d’ici, d’ailleurs et d’autre part, Édition Arkuiris, à paraître en 2020

Noémie Wiorek

Née peu ou prou au moment de la chute de l’URSS (les deux évènements ne sont pas liés), Noémie Wiorek exerce depuis quelques années le métier de professeur-documentaliste pour tenter tant bien que mal de communiquer le goût de la lecture aux jeunes générations, notamment celui de l’imaginaire. Nourrie à la sève des années 90, elle n’a pas pu échapper au phénomène d’Harry Potter ; et c’est tant mieux. Elle commence à écrire sérieusement à l’orée de l’adolescence et n’a jamais arrêté, voyageant entre des contrées merveilleuses, robotisées ou étranges selon l’humeur de sa plume. Elle apprécie autant les auteurs classiques, en particulier Maupassant et Zola, que les auteurs plus contemporains des littératures de l’imaginaire, avec une sensibilité pour tout ce qui touche au féminisme. Les chats, ces petits dieux domestiques, l’inspirent tout particulièrement. Exilée dans la région parisienne après avoir longtemps vécu à Toulouse, elle est d’ailleurs l’actuelle colocataire d’une créature ténébreuse particulièrement veule et velue.

Peau de chat – Sombres Félins, Editions Luciférines, 2016 Hexe, revue Gandahar n°10, 2017
La forêt de ses rêves –  Promenons-nous dans les bois… tant que le loup n’y est pas, Otherlands, 2019
Affamée – Démons Japonais, Editions Luciférines, 2019
Les Filles de Sève, revue Etherval, n°14 Intestat (L’héritage), 2019
Les yeux de son père, revue Brins d’Eternité n°55, 2020
Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver, Éditions de L’Homme sans nom, 2020

Éditions Voy'el

Les Editions Voy’el existent depuis 2009 et publient de la SF, de la Fantasy et du Fantastique. Depuis 5 ans, nous proposons des homoromances au format romans ou nouvelles, en numérique et en papier, dans tous les genres littéraires. À ce jour, la Collection Y compte 24 titres. Plusieurs titres phares comme Harper & Hicks ou Inspecteur Peyton-CID et un catalogue qui s’agrandit de nouveaux auteurs chaque année.

Dédicaces spéciales Faux-semblants

Elline

Elline écrit depuis une dizaine d’années. Elle a d’abord appris à construire les univers de ses histoires via les fanfictions, puis à donner vie à ses propres personnages sur des forums de rôle play. Elle n’articule ces deux pôles en se lançant dans des projets 100% originaux que depuis quelques années. Elle se familiarise AT après AT avec le format de la nouvelle et n’a encore jamais entamé l’écriture d’un roman.

Ce n’est pourtant pas faute d’idées ! Elline a le cerveau bouillonnant de scénarios sans héros, de protagonistes sans histoire et d’univers incomplets. Elle a souvent du mal à choisir parmi ces bouts d’intrigue et encore plus de difficulté à les raccorder les uns aux autres. Il faut croire qu’elle y arrive, parfois, puisqu’elle a déjà été éditée deux fois chez YBY éditions.
Pour l’instant, Elline n’est pas très prolifique en tant qu’autrice. Elle consacre la majorité de son énergie et de son temps à ses études. Sa priorité est de terminer son master pour tenter, ensuite, de décrocher un poste de doctorante. La littérature et la rédaction scientifiques l’attirent tout autant que leurs consœurs.
Ce qu’elle a de temps libre, Elline l’occupe en écrivant, bien sûr, mais aussi en lisant des œuvres sous différents formats : livres, mangas, webcomics, etc. Sa liste d’animes en cours, telle sa tasse de thé, ne se désemplit que rarement.
Elline est toujours partante pour discuter, qu’il s’agisse d’écriture, de lecture, de chats, de mangas, de féminisme ou de quoi que ce soit d’autre. Sa messagerie privée sur Twitter est ouverte à tous·tes !

Timide – Félin (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2018
Vile – Faux-Semblant (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2020

Emil Quasar

Après avoir vécu et étudié aux quatre coins du monde, Emil Quasar mouille l’ancre en terre de France. À défaut de pouvoir gagner l’exosphère, Emil s’attache à explorer le firmament autrement. C’est qu’il ne faut pas des mille et des cents pour raconter des histoires. Les siennes se déclinent en français et en anglais, pour un pécule infime ou de belles causes, la plupart du temps juste pour dire « j’ose ».

Résoudre(x) in Faux-semblants, (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2020

Hétonque

Né dans l’Est de la France, Hétonque passe son enfance dans le massif vosgien, apprend le violon et développe son imagination. Après une erreur d’orientation qui le conduit à étudier la protection de l’environnement, il adopte un mode de vie alternatif dans un milieu militant. À la fin de l’année 2019, il se lance comme humoriste, tout en continuant à écrire sur des thèmes tels que le manque affectif, la fiction, la normativité et les tabous émotionnels.

Compte à rebours in Faux-semblants, (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2020

Karine Rennberg

Depuis toute petite, Karine vit dans un environnement bien trop rempli de livres, au grand dam des étagères des bibliothèques familiales. Aussi, c’est tout naturellement qu’elle y est tombée à son tour. Non contente de dévorer livre après livre, elle a aussi commencé à écrire dans son coin, en dilettante d’abord, puis plus sérieusement ensuite. D’une manière générale, elle n’écrit jamais aussi bien que la nuit, avec une ample provision de chocolat chaud et de sucreries à portée de main !

Roman
Spirites – Karine Rennberg & Ophélie Hervet, Mix Editions, à paraitre en août 2020

Nouvelles
Les feux de la rampe –Du Plomb à la Lumière, Éditions Mille Saisons, 2016
Le nom de la mort est Solitude – Blessures, Éditions Flammèches, 2017
Sous les lumières du Ciel – Nutty Dragons, Éditions Nutty Sheep, 2017
Histoire d’esprit, incluse dans le projet Freedom to Kiss, Wattpad, 2018
Déchirures écarlates – Musiques d’Outre-Mondes, Éditions Arkuiris, 2018
Le Tisseur de toiles – Révolutions, Revue Nouveau Monde, 2018

Lati B.

Créature tiers humaine deux tiers ours, la passion de l’écriture naît dans Lati ses jeunes années, construites autour de bandes-dessinées, de livres documentaires, de contes et de romans qui parlent de mondes étranges où le bien finit par triompher et où les exclus trouvent un jour leur place.
Enfant en quête d’évasion pour survivre à un quotidien oscillant entre banale et difficile, iel commence à griffonner des histoires en secret dans sa chambre, avant de découvrir le monde à la fois terrible et merveilleux de la fanfiction pendant l’adolescence. C’est ici aussi, et par d’autres biais, que Lati se retrouve confronté.e à ses premières problématiques sur le genre et la sexualité. Son parcours, aussi bien littéraire que personnel, s’imprègne de ces découvertes, entrecoupées par sa propre expérience sur le racisme et le traitement des minorités « visibles ».
En parallèle, Lati écrit à la sueur de son front des histoires originales, que iel espère faire connaître au public un jour, toujours efflanqué.e d’un carnet ou de quoi que ce soit susceptible de recueillir ses notes.
Après une licence et un master de Lettres aussi enrichissants que contraignants, enfin lâché.e dans le monde iel se consacre pleinement à l’écriture créative tout en cherchant sa voie.
Au cours de ses études, par le biais notamment de la fantasy et de la sf, iel continue d’interroger la question des genres littéraires que des genres sociaux, problématiques qui traversent toujours ses mémoires académiques, ses œuvres et son esprit multicolore.
A l’abri de sa caverne, iel se préserve des ravages de la sociabilité et des chaines d’information, tout en s’amusant à expérimenter écriture, dessin, danse, lecture, cinéma et jeux-vidéos.

« Sept Jours avec les Ocelots », Félins, YBY Éditions
« Les Bijoux d’Ima », Faux-Semblants, YBY Éditions

Mello

Passionnée par la littérature fantastique et la science-fiction, Mello écrit depuis qu’elle a dix ans et cet amour pour les beaux mots et les belles histoires ne s’est jamais tari. Particulièrement fan de H. P. Lovecraft, Richard Matheson, Neil Gaiman et Philip K. Dick, c’est dans les mondes de l’imaginaire qu’elle prend plaisir à naviguer et qu’elle écrit tout naturellement, aimant à partager ainsi des expériences qui font se côtoyer surnaturel, horreur et poésie.

La Reine des Puces – Les Créatures de l’Espace (anthologie), Livresque Éditions, à l’occasion de l’Imagina’Livres, 2020
Nymphose – Légendes de Somnore, Otherlands (Communauté d’auteur·rice·s), 2020
Intra-auriculaire – les Autres (anthologie), La Revue du Faune

Narriaa

Narriaa est une méduse en pleine désillusion qui se prend pour un dragon et construit des châteaux imaginaires afin d’y loger amis immatériels et autres chimères délirantes. Sa survie dépend de la musique orchestrale et d’un régime nettement trop concentré en sucre. Quand les saintes voies de la procrastination ne la mènent pas à Tumblr, elle investit ses rêveries quotidiennes dans les fictions fantasy. Parfois, elle se souvient être étudiante en Sciences et Santé.

Prière Hivernale – Légendes Oubliées (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2019

Captive – Faux-semblants (recueil de nouvelles), YBY Éditions, 2020

Modérateur·rice·s Y/Books

Aurélie
Chateaux-Martin

Écrire est ma passion, et bien plus encore… C’est pour moi un moyen de partager mon monde, de poser sur papier les histoires de ces personnages qui m’apparaissent au fil de mes rêves, le long du fleuve de mes pensées, et m’appellent, jusqu’à ce que j’accepte de les faire naître du bout de ma plume.

À la base autrice de fantasy, j’ai créé un univers unique, dans lequel se déroule la totalité de mes romans fantasy, à savoir pas loin de 60 livres. Tous ces romans et séries se suivent ou s’imbriquent intimement ensemble, cependant chacun d’eux peut se lire séparément.

Si j’affectionne énormément ce genre, c’est que j’ai grandi dans un monde où les fées et les dragons semblaient bien réels, et où les elfes se cachaient au cœur des forêts de mon enfance…

Mais je me suis nourrie plus encore de romans, anciens ou plus modernes, sur l’époque médiévale, et sur l’Orient des Mille et Une Nuits. J’aime ce que ces romans retracent de l’amour courtois et du romantisme d’une période où les contes de fées étaient bien plus réels qu’imaginaires…

C’est ce que j’essaie de retracer au fil de mes propres histoires. Rendre plus vivante la magie de ces livres oubliés, de ces contes fantastiques où se mêlent amour, amitié, et fantasy. Fées, elfes, dragons, djinns et magiciens se côtoient dans mon univers, cherchant, chacun, confusément une place qui ne leur est pas toujours évidente à trouver…
Depuis 2016, je me suis également tournée vers les romans LGBT+, particulièrement les romances entre hommes. Tout d’abord dans le même cadre fantasy (épique ou sur fond de fantasy), j’ai ensuite évolué vers le contemporain, grâce à mes lect.eur.rice.s qui m’ont incitée à tenter d’écrire dans notre monde, et notre époque. Je m’y régale également, et suis heureuse d’arpenter les rues et merveilles de nos villes et pays.
Avec ce nouvel axe, j’ai pu développer une littérature plus engagée encore, non seulement dans la cause LGBT+, mais également en contribuant à ouvrir les esprits et les cœurs à bien des sujets d’actualité. Mes romans sont souvent profonds, parfois difficiles, ils évoquent des problématiques de notre monde, et cela ne se fait pas toujours sans mal…

Contemporains LGBTQIA+ :
-Foster Brother
-Summer Angels
-Bi… for you? (série en trois tomes)
-Messed up! #UnDanoisChezLesGones
-Will you Bi with me?
-Femme
-Tough Love
-Wicked Soul, Broken Heart
-Wicked Game, Broken Lives (à paraître)
-Recherche dom pour étude de terrain
-Mon beau-père, ma mère et… moi dans tout ça je fais quoi?
-Le jour où je me suis retrouvé confiné avec mon coloc gay
-#MissionAssassin

Fantasy urbaine LGBTQIA+ :
-And we’ll meet again
-The Tale of Djhezer and Shash (4 tomes aussi rassemblés en intégrale)

Roman historique LGBTQIA+ :
-Please take care of me

Romans LGBTQIA+ sur fond de fantasy :
-Kuban
-Sex Friends?
-Comme une Danse
-Muse (trois tomes)
-Le Temps des Cerises (5 tomes)
-L’Héritage des Cerisiers (3 tomes, le dernier est en cours d’écriture)
-Les fantaisies de Noël

Romans fantasy LGBTQIA+ :
-Le Feu des Steppes (11 tomes + 1 tome bonus, 3 intégrales)
-Les Gardiens du Nord (5 tomes, 1 intégrale)
-Octopus Tentacles’ Dream

Mangas :
-Muse (tome 1 d’une série en cours)

Delphine Desusclade

Delphine Desusclade traduit des mangas yaoi pour la collection Hana de Boy’s Love IDP et, à ses heures perdues, quelques romans. Elle est également vice-présidente de l’association Event Yaoi et directrice de son secteur éditorial, YBY Éditions. Enfin, quand ces deux activités – très – prenantes ne lui font pas oublier le temps, elle est aussi autrice de nouvelles, romans et fanfictions sous le pseudonyme de Tookuni.

Dédé, de son surnom, s’est toujours intéressée aux questions de genre, de sexualités et de représentations dans un cadre fictif. Elle ne rate jamais une occasion de découvrir de nouvelles choses, même s’il lui faut parfois sortir de sa zone de confort.

On la trouve en général en « mode ermite » derrière son bureau : vêtements cozy, power metal à fond, café au sirop d’érable à la main et râles de souffrance mêlant « Je comprends rien à ce qu’il raconnnnte… », « Pourquoi j’ai faim ? » et « J’aime pas les gens ! » – ce qui n’est qu’une façon de parler, bien sûr ♥.

Traductographie non-exhaustive
Harada, 2020. One room angel, Hana Collection. Boy’s Love IDP.
Ringo Yuki, 2020. Les âmes perdues, Hana Collection. Boy’s Love IDP.
Ichikawa Ichi, 2017-2020. Tadaima, Okaeri, Hana Collection. Boy’s Love IDP.
Komachi Katsura, 2020. Le rouge et le noir, Hana Collection. Boy’s Love IDP.
Nakamura Asumiko, 2016-2018. Doukyusei, Sotsugyosei, O.B., Sora & Hara, Hana Collection. Boy’s Love IDP.
Abigail Roux, 2018. Ty & Zane T8 – Enchaînements en Ecosse. Reines-Beaux.
Abigail Roux, A., 2017. Ty & Zane T7 – Coups du sort en Louisiane. Reines-Beaux.
Marie Sexton, 2017. Le puits. MxM Bookmark.
Hideyoshico, 2016. Rendez-vous à Udagawachou, Hana Collection. Boy’s Love IDP.

Bibliographie
Merveille, 2020. Roman fantasy en lecture libre sur Wattpad.
Trompe-la-mort, 2016. Magazine 3, l’Annuaire yaoi.
Bras de fer, 2016. Routes de légendes, légendes de la route, Rivière blanche.
Cent chandelles, 2015. Les belles histoires des Otherlands, Otherlands.

Cendre
Elven

Mary Ann P. Mikael/Cendre Elven a commencé par l’illustration avant de se lancer dans l’écriture à l’adolescence. Devenue très vite accro aux mots et au monde de l’édition, elle monte rapidement un fanzine avec sa meilleure amie afin de pouvoir mêler histoires et dessins. Après plusieurs salons et de merveilleuses rencontres, elle se lance dans l’auto-édition et soumet quelques nouvelles lors d’appel à textes.
Depuis, elle travaille aussi dans l’édition après avoir fait quelques détours par la librairie et l’imprimerie.
Mary Ann n’a pas vraiment d’univers, elle peut aussi bien écrire de la romance contemporaine, comme du paranormal ou encore de la fantasy.  Écrire fait partie de sa vie, tout comme son chat pot de glue.
Éternelle rêveuse, elle ne dit jamais non à une sortie entre copines pour boire un chocolat chaud ou un chaï tea latte.

Auto-édition
Aqua Blue
Electric Circus
L’ombre des souvenirs
Le dernier chasseur de vampire (Trilogie)
Un été entre amis
Une fin d’année entre amis
Petites histoires de saisons
Une maison d’hôtes… un peu trop hantée
Le pacte des profondeurs

Editions Bookmark – Reines-Beaux
Un Noël Chat-Leureux

Gabylc

Gabylc a deux passions dans la vie : les littératures de l’imaginaire et le féminisme queer. Depuis qu’elle a découvert que les deux allaient vraiment bien ensemble, elle essaie de convaincre le monde d’explorer ces thématiques avec elle.
Cela passe par l’écriture de plusieurs nouvelles mettant en scène des héroïnes lesbiennes (publiées chez YBY Éditions), une chaîne Youtube où elle tente de marier vulgarisation littéraire et féministe (Des Livres et des loutres), un compte Twitter où elle partage informations et recommandations sur le matrimoine littéraire francophone (@gabylc_fr) et son travail d’éditrice bénévole chez YBY Éditions (où elle aide à organiser des événements comme Y/Books).
Forcément, elle ne dort pas beaucoup. Mais quand elle a une heure de libre elle aime aussi explorer des donjons et botter des fesses en faisant rouler des dés ou en s’énervant sur sa manette, lire des mangas, et collectionner les peluches de loutre.

« Telle est éprise qui croyait éprendre », Liens, YBY Éditions
« Asphyxie », Électrique, YBY Éditions
« Mauvais sort », Félin, YBY Éditions

Jessica Naïde

Jessica Naide est devenue romancière le jour où elle a décidé de s’épanouir dans l’écriture de romans de science-fiction et contemporain pour questionner des thèmes qui lui tiennent à coeur : écologie, amour, violence, émancipation individuelle, destin…
Elle réside à Paris, mais passe la majorité de sa vie ailleurs, dans des lieux qui l’inspirent. Elle aime les Cocker Spaniels, les plaids moelleux, la danse contemporaine et les tartines au beurre.

Chez MxM Bookmark
Saga La noirceur des étoiles
T1 Les yeux noirs
T2 Les astres perdus
T3 Les fleurs cachées (août 2020)
T4 Les soleils glacées (2021)

Sur Wattpad
Blois sous la pluie
Destination Inconnue
Huis Clos – Ce qu’il se passe à l’intérieur
Le cœur à l’étude
Les cantiques de la Lune T1

Yupi

Enchantée !

Je me présente, Yupi, et je suis une fille lambda qui aime les chats, les licornes et plein d’autres créatures bizarres et mignonnes =).

Je m’occupe d’un média spécialisé dans le cosplay. De plus, je fais un métier dont seule ma voix est autorisée. Sinon, je suis une gameuse mobile vétéran, dessinatrice en herbe, brodeuse de point de croix, maquilleuse du dimanche, chroniqueuse dévoreuse de livre et écrivaine aux doigts cassées. Ouais, je suis une touche à tout (et encore, je n’ai pas fini de toucher, si tu vois ce que je veux dire…)

Et toi, qui es-tu ?

pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

YBY Éditions, c’est beaucoup de cœur à l’ouvrage et un soupçon de poussière de fée – paraît-il qu’on n’y dort jamais ! Cette maison se distingue par son équipe, engagée tant dans un processus éditorial soigné que dans une démarche globale, œuvrant pour une littérature de qualité, diversifiée et inclusive. Somme toute, c’est l’assurance d’un soutien sans faille et d’une collaboration réciproquement enrichissante entre éditeur·rice·s, auteur·rice·s et artistes !

Emil Quasar
pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

Une équipe attentionnée, chaleureuse, pleine de personnalités différentes qui ont toutes quelque chose à apporter, ouverte à la discussion et au débat. Travailler pour YBY est une belle expérience quel que soit son niveau, et faire partie de ses projets est un honneur et un plaisir.

Lati B.
pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

Une équipe humaine et professionnelle, des retours attentifs et précis, un véritable échange sur le fond des textes et des suggestions aussi pertinentes qu’efficaces… On sent tout de suite que son texte est entre de bonnes mains ! Travailler avec l’équipe d’YBY est un vrai plaisir d’un bout à l’autre du processus d’édition !

Mélaine Naël Legrand
pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

Une équipe humaine et bienveillante, des corrections de fond et de forme poussées mais toujours respectueuses et ouvertes à la discussion… Bref, travailler avec YBY a été un vrai plaisir.

Karine Rennberg
pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

Si travailler avec YBY Éditions est une expérience enrichissante, avoir l’occasion de collaborer une fois de plus avec son équipe est un vrai plaisir. La maison d’édition garantit une transparence totale envers ses auteur·rice·s, en plus d’être présente et à leur écoute. Tout cela participe à la constante amélioration de leur processus éditorial !

Elline
user-edit_YBY-staff_400px.png

Être chez YBY, c’est comme être dans une bulle confortable qui vole vers des horizons toujours plus beaux, enfoncé·e dans un fauteuil douillet, avec un thé blanc pêche et des spéculoos à volonté, en face d’un aquarium où s’épanouissent des poissons multicolores.

Une ancienne stagiaire de l'équipe YBY
pen-nib_YBY-auteurice_400px-1.png

Une équipe chaleureuse, professionnelle et disponible qui vous accompagne tout au long du parcours éditorial. Travailler avec YBY a été un réel plaisir.

Charlotte Efe
clipboard-list_YBY-chroniqueureuse_400px.png

En plus de son accueil adorable, YBY est une maison d’édition sur laquelle j’ai vraiment flashé pour la qualité de ce qu’elle propose. Des textes relus, sans fautes et bien écrits, des histoires originales et excellentes (je n’ai jamais passé un mauvais moment de lecture avec toutes celles que j’ai lues : au contraire, beaucoup de très belles lectures et de coups de cœur !), des auteur·rice·s engagé·e·s, talentueux·ses et adorables etn en plus, un travail graphique sur les couvertures et illustrations avec des artistes géniaux !

Aurélie - Amabooksaddict